Société des Amis du patrimoine de Sainte-Maure-de-Touraine

Société des amis du patrimoine de Sainte-Maure-de-Touraine

Présentation
L'association a pour objet de défendre, faire connaître et mettre en valeur les richesses mobilières et immobilières du patrimoine historique, archéologique, architectural et paysager de Sainte-Maure-de-Touraine. Elle s'intéresse aux édifices, aux objets et aux éléments du petit patrimoine tels que les puits, les lavoirs anciens, etc. dignes d'intérêt, qu'ils soient classés ou non.

Actions - Projets en cours

L'association participe aux Journées du patrimoine, en organisant avec la mairie, la visite des monuments remarquables, en préparant des fiches documentaires à l'usage du public et en suscitant des conférences.

Elle apporte aussi son concours aux municipalités, associations ou écoles qui le souhaitent pour des actions plus ponctuelles (recherches, rédaction de notes, expositions pédagogiques...). A ce titre, elle participe à l'opération "Mémoire des rues" lancée par la mairie de Sainte-Maure et à la commission extra-municipale Patrimoine.

La SAPSM&R dispose d'un certain nombre d'archives relatives à l'histoire locale et entretient des liens, directs ou par l'intermédiaire de son présidente, avec d'autres associations locales ou régionales dont, en particulier, la Société Archéologique de Touraine, la Société d’Histoire de Chinon, Vienne & Loire (les Amis du Vieux Chinon) et les Amis du Pays Lochois. Elle est constituée de bénévoles qui s'intéressent à l'histoire et au patrimoine que nous ont légués nos anciens.

Contact
Société des Amis du patrimoine de Sainte-Maure-de-Touraine et de sa région
Présidente : Maryvonne Guitton
courriel :
celajo@wanadoo.fr
tél : 02 47 65 47 85

L'actualité à venir & les sorties passées
La lettre d'information
  • lettre d'information n°1 (décembre 2013) clic
  • lettre d'information n°2 (mars 2014) clic
  • lettre d'information n°3 (mai 2014) clic
  • lettre d'information n°4 (septembre 2014) clic
  • lettre d'information n°5 (décembre 2014) clic
  • lettre d'information n°6 (mars 2015) clic
  • lettre d'information n°7 (juin 2015) clic
  • lettre d'information n°8 (septembre 2015) clic
  • lettre d'information n°9 (décembre 2015) clic
  • Lettre d'information n°10 (mars 2016) clic
  • lettre d'information n°11 (juin 2016) clic
  • lettre d'information n°12 (septembre 2016) clic
  • lettre d'information n°13 (décembre 2016) clic
  • lettre d'information n°14 (février 2017) clic
  • lettre d'information n°15 (juin 2017) clic
  • lettre d'information n° 16 (septembre 2017) clic

 

Les Amis du patrimoine à la Chapelle Saint-Libert à Tours

Yves Cogoluegnes, Président de la Société Archéologique de Touraine, a guidé début 2013, quelques privilégiés, dont certains membres des Amis du patrimoine de Sainte-Maure, pour la visite duchantier de fouilles de la chapelle Saint-Libert, située à l'angle de l'avenue Malraux et de la rue de la Bretonnerie à Tours.

Visite de « privilégiés » à la chapelle Saint-Libert à ToursVisite qu'il ne fallait pas laisser passer, puisque le sol, après les investigations des archéologues, sera recouvert le 15 mai afin de laisser place aux travaux d'aménagement du site, dont l'installation des bureaux de la Société archéologique de Touraine, avec salle de conférence et salle d'exposition de collections, sera la finalité. La chapelle actuelle date du XIIe siècle, mais son origine, confirmée par des textes étudiés notamment par des historiens au cours du XIXe siècle, est du IXe siècle.

La charpente, suite à une analyse par dendrochronologie, est de 1489. La Chapelle Saint-Libert est relativement bien préservée, malgré quelques vicissitudes. Sa valorisation, avec l'aide de personnes soucieuses de la préservation de tels joyaux, lui réserve quelques siècles d'existence.

Visite des fouilles archéologiques sur le chantier de la LGV

Le maire de Sainte-Maure, et quelques membres de la Commission extra-municipale patrimoine se sont rendus à la Crosneraie en 2013, un lieu-dit en limite de Sepmes, pour observer le site où des fouilles archéologiques sont menées par l'Inrap, dans le cadre des travaux de la LGV. Trente archéologues étaient présents sur le terrain pour mener à bien cette campagne de deux mois, ralentie par les intempéries et qui devait s'achever à la fin du mois de juin.

visite fouilles sur le tracé de la LGVLe responsable du chantier expliquait que les fouilles avaient permis de mettre au jour une ferme gauloise datant du Ier siècle avant J-C (période de la Tène, 2nd âge du fer). Le site est délimité par de grands fossés. Ils symbolisaient la possession du terrain. Plus les fossés étaient importants, plus la ferme était imposante. Dans le cas présent, il s'agirait d'une ferme hautement placée dans la hiérarchie de la société gauloise. L'architecture en bois de l'époque ne laisse pas de traces d'élévation de bâti. Seules des empreintes de piliers sont visibles. Grâce à ces traces, on sait que des petites constructions aériennes étaient présentes.
Le groupe s'est aussi attardé autour d'un puits en cours de fouilles. Ce puits en pierre descend pour le moment à 3,5 m, l'exploration devant se poursuivre au moins jusqu'à 6 m de profondeur. Quelles découvertes va-t-elle révéler ? Devant l'ampleur du travail, le groupe s'est retiré, laissant les archéologues terminer leurs recherches, indispensables à l'enrichissement des connaissances sur ces civilisations passées. Cette visite a été une fois de plus le témoignage de la richesse archéologique du territoire de Sainte-Maure.

L'écoute citoyen

02 47 65 40 12
Contactez-nous